Actualités des clubs

CDM Obsèques de Raymond Tamas

Saint-Claude : obsèques

…. La Ville et les randonneurs ont rendu un dernier hommage à Raymond Tamas…

Raymond Tamas, s’est éteint à l’âge de 74 ans. Enfant de Saint-Claude, son père Robert Tamas était déjà maire de la ville. Raymond a passé sa vie au service de l’éducation, sportive, nationale, civique et religieuse. Enseignant, il a commencé comme instituteur à Saint-Claude avant de terminer sa carrière comme professeur de mathématiques au collège de Baillif.

 Exposé à l’ancienne mairie, avant ses obsèques à l’église ce vendredi après-midi, très nombreux sont ceux, amis, autorités de la ville et surtout les randonneurs qui sont venus lui rendre un dernier hommage. Depuis l’ancien maire Simon Barlagne, dont il fut longuement l’adjoint, chargé des sports et des affaires scolaires. Simon Barlagne souligne l’engagement de Raymond auprès des jeunes tant sur les terrains de sports qu’à l’église, Raymond était un véritable guide, il fût à l’origine de la mise en place des CLSH à Saint-Claude. Elie Califer, le maire actuel, précise que Raymond était toujours d’un précieux conseil et qu’il s’en inspirait fréquemment.

Homme public et homme d’église. Raymond a reçu un vibrant honneur de la part de tous les randonneurs et  principalement du Club des Montagnards, son club. En tenue aux couleurs du club, ses amis randonneurs ont fait une haie d’honneur à son cercueil à l’entrée de l’église. Emu, Paul Brun qui lui a succédé à la tête des Montagnards, rappelle comment Raymond Tamas durant sa présidence de 2004 à 2016 a fait du Club des Montagnards le plus grands club de randonnée de Guadeloupe, dépassant les 120 adhérents. Il en était toujours le Président d’honneur.

Fidélité, charisme, don de soi, engagement, disponibilité, calme et discrétion, tous sont unanimes à reconnaître les qualités d’organisateur de Raymond, grand ami de la Nature, il était aussi membre du Conseil d’administration du Parc National de la Guadeloupe. Il fût le premier président du Conseil économique, social et culturel (CESC). A la cérémonie des funérailles, le Père Sandro a laissé apparaitre toute son émotion, rappelant que Raymond, homme d’église, avait été d’un précieux conseil dans son installation à Saint-Claude, Raymond animait aussi régulièrement des émissions religieuses sur Radio Massabielle…

Daniel Dulin.

 

Le CGRP était présent à la marche DELGRES

 

Samedi 23 et dimanche 24 juin 2018, Jean Pierre LAROCHE a parcouru, dans sa totalité, les 65 km du parcours du souvenir de la marche de Delgrès de Basse Terre à Abymes en mai 1802. Il est le trésorier du comité Comité Régional de Randonnée Pédestre.

Bravo pour cette belle performance réalisée à 73 ans. Il nous a rapporté l’excellence de l’organisation, la qualité de l’ambiance mise en œuvre par plusieurs groupes carnavalesques et le soutien logistique offert par les communes traversées.

Une belle manifestation qui a permis aux 190 participants de se pencher sur le passé de la Guadeloupe et n’en doutons permettra de tracer les chemins de l’espoir et de l’avenir. En effet plusieurs interventions justes et mesurées, au cours de ce parcours commémoratif, ont suscité la réflexion de ce groupe de marcheurs.

Bravo et respect à eux.

 

Au Club des Montagnards 

Nocturne du 19 mai 2018

Malgré la pluie qui a joué les troubles fête,nous étions 20 au Point de Vue de Falaise Bouillante.
Les lampes frontales ressemblaient à un cortège de lucioles dans la nuit.
Après une descente rapide sur le chemin qui rejoint l'Anse Machette.on a grimpé sur le Morne Machette( 118 m).Un court dénivelé qui suscite souffle et jambes.
Le sentier redescend en lacets vers l'Anse à Sable et la source chaude du bassin du " Bain du Curé".Un groupe y avait organisé une grillade-party,avec ambiance sonore.
Sans s'attarder,le retour s'est déroulé sur la piste qui serpente à travers la forêt xérophile,avec la traversée de ravines alimentées par les pluies.Quelques passages boueux ont laissé des traces sur les chaussures!
Un détour vers la Pointe à Lézard où subsistent les vestiges d'une batterie de canons construite au XVIII ème siècle.
Après 2 heures de marche,nous avons rejoint les voitures près du terrain de football.
Un pot de l'amitié agrémenté de sandwichs,attendait le groupe sous un amandier,sans être gêné par les pluies,qui avaient eu la bonne idée de s'éloigner au large!
P.Brun Président du CDM🚶

 

 

ILOT RANDO

 

WE du 10 et  11 mars au Refuge Frébault

Ce WE fut brumeux pour 3 marcheuses et 4 marcheurs de L'Ilot-Randos en randonnée 

vers le refuge Frébault par la trace Merwart. 5 heures 20 de marche effective, de jolis paysages, des pentes raides et boueuses parfois, mais de la bonne humeur toujours, malgré un constat alarmant de l'état du refuge! 

 

***************************************************************

 

GWA ANBA BWA 

Matouba Bains chauds 18 février 2018

Saint-Claude : randonnée

Dimanche matin 37 randonneurs de l’association Gwad anba bwa, sont partis à la découverte des Bains chauds du Matouba… Au programme pluie, boue, glissades, mais surtout beaucoup de bonheur…A Papaye, au départ de la clinique des Eaux Vives, prés de la jolie chapelle, la plaque de rue indique : « rue Monte au Ciel ». On ne peut pas mieux dire car nos 37 randonneurs sont partis pour une bonne heure et demie d’ascension…

Après cette rude montée, le groupe oblique pour s’engouffrer dans la forêt à l’ombre des grands arbres alors que le temps menace….Pluie, boue, pierres glissantes, traversées de ravines, il ne faut pas avoir peur de se mouiller… mais c’est toujours dans une franche ambiance de camaraderie que le groupe avance. Pour agrémenter le tout, Maria a laissé quelques entraves sur le chemin, il faut souvent enjamber ou baisser bas la tête….

Arrivée aux Bains Chauds, une heure trente d’effort qui valent bien un peu de réconfort.. Depuis la dernière fois, l’an dernier, le site des Bains chauds, s’est transformé. On y a installé des douches, bien chaudes certes, mais c’est plutôt du goutte à goutte….

Retour à la case départ et vers le soleil, un peu fatigués mais tellement contents. Reste à partager le pot de l’amitié et à se retrouver dans 15 jours pour une inoubliable ascension de la Soufrière… de nuit.

Textes et photos : Daniel Dulin.

 

 

*************************************************************

GWA ANBA BWA

Assemblée générale 2018